panel 2

Archives des actualités

Relance du marché de l'emploi? 2010-09-29

Le redressement du marché de l'emploi, dont les premiers signes sont apparus au cours du premier trimestre, s'intensifie au deuxième trimestre. Pour la première fois depuis le début de la crise financière et économique, on observe une augmentation, d'une année à l'autre, tant du nombre de postes de travail que du volume de travail. Cette croissance est cependant déterminée en grande partie par la chute du chômage économique (volume du travail), la reprise du travail intérimaire (tant au niveau du volume de travail que des postes de travail) ainsi que l'augmentation, qui s'amplifie, dans les activités liées au système des titres-services (tant au niveau du volume de travail que des postes de travail).
C'est surtout la très forte augmentation du volume de l'emploi en équivalents-temps plein par rapport au premier trimestre 2010 (+ 70.000) qui se remarque; elle s'explique en grande partie par un recours plus réduit au système du chômage économique (à la suite de la reprise de la production dans certains secteurs industriels et de la reprise de l'activité dans la construction et les secteurs associés après les circonstances météorologiques exceptionnelles du premier trimestre). 
Cependant, le volume de travail dans le secteur secondaire reste à un niveau bien inférieur à celui du deuxième trimestre 2008 (-10 % environ) à cause de compressions de personnel (à la suite de restructurations, de l'arrêt des contrats temporaires, de la limitation des recrutements, ...). Dans certaines parties du secteur tertiaire ("Transports et entreposage", "Information et communication" et "Activités financières et d'assurance"), les conséquences de la crise financière et économique restent toutefois également tangibles.

Les évolutions décrites dans la brochure "Estimations rapide de l'emploi salarié" au niveau global et au niveau sectoriel sont des évolutions nettes. 
Les mouvements dans les entreprises individuelles qui sont à la base de ces évolutions nettes sont analysés dans le rapport "Jobcreatie en destructie tijdens de crisis".
Ce rapport est le résultat d'une étude menée par Karen Geurts, chercheur à l'Institut HIVA - KU Leuven, et en collaboration avec la Direction des Statistiques de l'Office national de sécurité sociale.

^ Back to Top