panel 2

Archives des actualités

Le travail des étudiants en forte augmentation lors du premier trimestre 2012 - - - 2012-06-29

Le travail des étudiants en Belgique a fortement augmenté durant le premier trimestre 2012.  C’est ce qui ressort des statistiques de l’Office national de sécurité sociale (ONSS) et de l’Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL).  Les conséquences de la nouvelle législation sur le travail des étudiants se manifestent également dans les statistiques.

Des jobistes plus nombreux et qui travaillent plus

Durant le premier trimestre 2012, 132 668 étudiants ont exercé un job ; c’est 19% de plus que lors du premier trimestre 2011.

Le nombre d’emplois occupés par des jobistes s’élève à 144 534 (+22%).

Les étudiants ont également presté plus de jours.  Le travail des étudiants a représenté 838 556 jours de prestations pendant le premier trimestre, ce qui signifie une augmentation de 38% par rapport à la même période de  l’année précédente.

Graphique travail étudiants 2011/1 et 2012/1 : personnes, postes de travail et jours prestés

Les déclarations employeur

Les chiffres proviennent de la DmfA, la déclaration par laquelle les employeurs transmettent  chaque trimestre à l’ONSS et à l’ONSSAPL les données relatives aux salaires et aux temps de travail de leurs travailleurs.  Compte tenu du délai accordé pour l'envoi de la déclaration et du temps nécessaire à son traitement, ce n'est qu'après deux mois, au plus tôt, après la fin d'un trimestre qu'une image représentative se dégage.

Influence de la nouvelle législation

Il est normal de chercher la raison  de cette augmentation dans la nouvelle législation relative au travail des étudiants, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2012. Selon les nouvelles règles , les étudiants peuvent désormais travailler 50 jours contre des cotisations sociales réduites, soit quatre jours de plus que sous l'ancienne réglementation.

Les étudiants peuvent en outre choisir librement leurs jours de travail, ce qui leur donne beaucoup plus de latitude pour travailler en dehors des grandes vacances. Ceci n’était pas possible sous l'ancien système, qui ne leur permettait pas de prester plus de la moitié de leurs jours de travail en dehors des mois estivaux.

Impact Student@work

Ces chiffres en hausse montrent que la nouvelle législation s’est largement fait connaître dès le début de l’année 2012. C’est une bonne nouvelle, car le projet Student@work a demandé à l’ONSS des efforts considérables pour accompagner dans les meilleures conditions le passage à la nouvelle législation. L'Office a par ailleurs abondamment communiqué sur le sujet, via ,entre autres, le site Internet  www.studentatwork.be, une campagne télévisée et une forte présence sur les réseaux sociaux.

Les chiffres soulignent également l’importance du compteur en ligne ‘Student@work-50days’ lancé par l’ONSS et qui indique aux étudiants leur solde de jours de travail. En effet, les étudiants qui travaillent beaucoup voudront également savoir combien de jours ils peuvent encore travailler à un taux  de cotisations sociales réduit. ‘Student@work – 50days’ répond à ce besoin. La nouvelle législation et le compteur sont dès lors indissociablement liés.

^ Back to Top