corona agriculture et horticulture

agriculture et horticulture

Au mois de mars, la baisse du nombre de travailleurs supplémentaires dans les secteurs de l'agriculture et de l'horticulture était assez limitée par rapport à 2019. Cependant, le pic relatif à l'utilisation des travailleurs supplémentaires dans l'agriculture et l'horticulture ne se produit qu’à la fin du 2e trimestre et au cours du 3e trimestre. Le risque existe que les travailleurs occasionnels, dont plus de 75% proviennent de l'étranger, n'arrivent plus à destination pour les périodes suivantes. C'est la raison pour laquelle le contingent 2020 de travailleurs et d’employeurs a été doublé afin de permettre aux travailleurs supplémentaires présents de poursuivre leurs activités.  Par ailleurs, les possibilités de combiner le travail occasionnel et une indemnité (chômage temporaire, revenu d’intégration, chercheurs d’asile,…) ont été élargies. Les chiffres d'avril 2020 se trouvent au même niveau que ceux d’avril 2019 et à partir du mois de mai, les chiffres sont même supérieurs à ceux des mois correspondants de 2019.  Il s'agit là d'un éventuel effet de l'utilisation de travailleurs issus d'autres secteurs, qui ne sont pas en chômage temporaire et qui, n'ayant pas le même niveau de productivité, doivent être utilisés en plus grand nombre. A partir de la mi-août, les chiffres augmentent fortement car le pic de la saison de récolte tombe plus tôt cette année. Après le pic de la fin du mois d’août, le niveau des travailleurs supplémentaires dans l’agriculture et l’horticulture reste encore supérieur au niveau de de 2019. À partir d'octobre, le nombre de travailleurs supplémentaires dans l’agriculture et l’horticulture rejoint le même niveau qu'en 2019.

^ Back to Top